Noli me tangere

Noli me tangere

Saint Jean l'évangéliste

Evangile de jean - chapitre 20 - versets 11 à 18

«Noli me tangere» « Ne me touche pas » ou « ne me retiens pas » seraient les mots prononcés par Jésus à Marie lors de sa sortie du tombeau lui faisant ainsi comprendre qu’il avait changé de tessiture changeant ainsi la forme de leur amour.

Ici, ce récit parle de l’Amour (« A » majuscule), cet idéal qui ne peut s’exprimer que dans la liberté et le Don de soi. C’est aimer « la main ouverte », sans volonté de possession, sans manipulation.

C’est l’Amour mû par l’envie plus que par le besoin de l’autre, celui de la complétude des corps, des âmes et des esprits lorsque le féminin (l’Eve symbolique) et le masculin (l’Adam symbolique) sont ensembles, retrouvés, réunifiés, réconciliés dans leur androgyne humanité originelle, intime, secrète, pleine et entière ; celle d’avant la morsure, celle d’avant la chute.

Dans le domaine irréconciliable de la surréalité, l’homme privilégié ne peut être que la proie gracieuse de sa dévorante raison de vivre : l’amour.

René Char

19